Burkini : la laicïté intelligente est la seule réponse

L'arrêt de principe rendu par le Conseil d'Etat suspendant l'arrêté dit "anti-burkini" pris par le Maire de Villeneuve-Loubet en des termes extrêmement clairs était parfaitement prévisible.

Aujourd’hui et mercredi d’autres recours seront examinés par le Tribunal administratif de Nice. Ils seront certainement influencés par l’arrêt du Conseil d’Etat qui rappelle simplement l’état du droit et le sens de la loi de 1905

Xavier Garcia , secrétaire du PS06, commente amèrement : "Le désastre est intégral.
Ces délibérés vont être interprétés dans l’opinion comme un triomphe de l’Islam politique dans un climat déjà extrêmement lourd. Pratique confidentielle jusqu’à présent sur nos plages, les ventes de burkinis ont explosé depuis les arrêtés. Les provocations que ces mesures étaient censées prévenir vont pouvoir commencer".

Sa conclusion est claire et simple : "Au final, hormis les extrémistes, cet épisode n’aura fait que des perdants".

En fait - affirme-t-i -l "Gauche et droite républicaines se sont déchirées en leur sein publiquement , pendant qu’islamistes et extrémistes de droite capitalisaient sur les rancoeurs et les frustrations immenses que cet épisode a engendré.

La vérité est que la religion, dès qu’elle entre dans l’espace public et politique, conduit à la catastrophe.

Mais les vrais problèmes ne viennent pas des religions, mais des communautarismes. C’est n’est pas par hasard si l’extrême droite et la droite identitaire appellent à une guerre des religions.

Dès lors, seule la voie sécuritaire apparaît comme la seule valable, condamnant à l’impuissance toute autre opposition.Alors que ce sont la défense et le développement des valeurs démocratiques et laïques qu’il faut opposer à la propagande islamiste.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message