Condamé pour une rixe, Philippe Vardon dénonce une erreur judiciare

Le conseiller régional de Paca Philippe Vardon (Front national) a été condamné à six mois de prison ferme pour une rixe à Fréjus en 2014, un soir d'élections, avec trois jeunes maghrébins, condamnés à la même peine que lui. La bagarre avait eu lieu le soir de l'élection du sénateur-maire FN David Rachline à la mairie de Fréjus.

"Les quatre protagonistes de cette rixe sur la voie publique qui a eu lieu à Fréjus le 30 mars 2014 ont tous été condamnés à six mois de prison ferme", a précisé le procureur adjoint de Draguignan Pierre Arpaia.

Le Tribunal a retenu une égale responsabilité entre les bagarreurs.

Philippe Vardon, 36 ans, ex-chef de file de la mouvance radicale des identitaires à Nice, a annoncé son intention de faire appel sur son compte Twitter : "J’avoue être sonné par ce jugement aberrant . Je fais bien entendu appel !".

"Dura lex ( peut-être) sed lex" doit reconnaître l’élu régional qui est aujourd’hui bien loin du personnage agressif d’il y a quelques années.

S’il n’est pas devenu non plus un baronnet anglais, il est certainement un des acteurs politiques plus préparés et actifs de la région niçoise, qu’on aime ses idées ou pas.

Inséré dans les institutions où on se doit se tenir à un certain comportement, il a mitigé son comportement, en gommant tout excès.

Certainement, il n’est pas l’homme qui tend l’autre joue ! Ses trois adversaires , eux non plus des enfants de coeur à ce qu’on a lu, ont bien du s’en rendre compte.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message