Ahi, ahi, le déficit public pour 2017 n’est pas en ligne avec les prévisions

Le rapport sur les dépenses publiques a été rendu hier par la Cour des comptes. Elle a annoncé une prévision jusqu'à 3,2 % de déficit public pour l'année 2017 alors que le précédent gouvernement avait prévu 2,8% , objectif communiqué à la Commission européenne.

Depuis quelques semaines, les spéculations abondaient sur le chiffre du déficit public pour l’année 2017 : 3 %, 3,1 %, et même 3,2 %.

Le nouveau gouvernement a voulu y voir claire et a confié un "audit" à la magistrature comptable.

Alarmiste, la Cour des comptes appelle le gouvernement à prendre « des mesures fortes de redressement » s’il compte tenir son engagement européen de retour au 3% des déficits publics.

Cela veut dire trouver 4 à 5 milliards d’euros d’ici la fin de l’année ou 8 milliards si l’exécutif veut atteindre les 2,8% prévus par le précédent exécutif.

Le chiffre du déficit public annuel pourrait remettre en cause certains objectifs du quinquennat Macron. « Si nous ne faisons rien d’ici la fin de l’année, nous ne tiendrons pas nos engagements européens » a commenté le PM. 

La facture pourrait monter à 8 milliards.

Pour parvenir à respecter les 3 % de déficit public maximum fixé par la Commission européenne, les personnes publiques devront accepter de sérieuses concessions budgétaires.

Le ministre de l’Économie annonce une réduction des dépenses publiques pour tous

Bruno Le Maire n’a pas hésité a affirmer : « On ne va pas passer le rabot sur un ministère ou sur un autre. [...] Il faut que l’État, les collectivités locales, les dépenses sociales, chacun fasse un effort pour qu’au bout du compte, nous retrouvions notre liberté et nous respections nos engagements européens. »

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message