Conseil Départemental : La privatisation de l’aéroport financera les projets

Le "processus" de la loi Macron, concernant la privatisation de l'aéroport de Nice Côte d’Azur, a atterri au Conseil départemental cet après-midi. Après un appel au vote, le résultat était attendu.

C’est sans grande surprise, que le Conseil Départemental, présidé par Eric Ciotti, a voté ‘’pour’’ la privatisation de l’aéroport.

L’opposition communiste, fidèle aux vielles habitudes du contrôle étatique des moyens de production, aurait préféré le statu quo, voir son retour en terre publique mais l’écrasante et disciplinée majorité départementale a suivi comme un seul homme la volonté de son président.

Ayant déjà fait l’objet de plusieurs débats et communications , la décision était déjà prise avant les vacances . Par conséquence, le Département Alpes-Maritimes va céder 4% de ses parts qu’il détient sur les 5%. Ce qui devrait apporter la somme de 80 millions d’euros.

« Cette somme sera porteuse d’avenir » explique Eric Ciotti. « Elle sera réinvestie surtout sur deux point principaux ». Tout d’abord, elle servira, en partie, au désendettement du Département, ensuite à stabiliser les investissements.

Mais pas seulement puisque ce « fond dynamique » sera répartie sur plusieurs projets.

Une autre partie sera versée dans un plan de sécurisation des collèges : « Des boutons d’alertes, des vidéos protections, des médiateurs devant les établissements … »

Au total, ceux sont 6 millions d’euros qui seront investie au court de cette année et 4 millions au premier semestre 2017.

Ensuite, une participation sera engagée dans un « schéma départemental de l’Enfance et de la Famille ». Un projet qui consiste à venir en aide aux enfants et aux familles en difficultés dans un contexte économique, social et humain.

D’autre part, les inondations de l’année dernière « ayant causé la mort de plus de 20 personnes » sont restées dans les mémoires. C’est pour cela que le Département va verser 11 millions d’euros, qui serviront à la création d’un établissement public territorial de bassin afin d’éviter à nouveau ces évènements.

Enfin, dans le cadre de la solidarité territoriale, certaines associations bénéficieront également d’une aide. Mais plus particulièrement l’association ‘’Promenade des Anges’’ fondée après le 14 juillet, qui vient en aide spécifiquement aux victimes, touchées de près ou de loin, par ce drame. L’association bénéficiera de 20 000 euros.

La somme apporter par la vente de l’aéroport devrait donc, entre autres, relancer et développer l’économie du Département des Alpes-Maritimes. D’autres projets devraient donc voir le jour prochainement.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message