Economie:la croissance mondiale semble repartie

Sur l’ensemble de la planète, la croissance semble repartie. Trois éléments clefs décideront de la poursuite ou non de cette tendance.

Pour la première fois depuis la crise financière de 2008, dont l’impact est comparable à celui de la crise de 1929, l’économie mondiale semble sortir de la crise : la croissance mondiale devrait se situer à 3,5 % en 2017 et à 3,6 % en 2018, selon les dernières prévisions du FMI.

La croissance américaine demeure solide, portée par l’innovation des Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft). La Chine, deuxième économie mondiale depuis 2012, a vu sa perspective de croissance revue à la hausse, à 6,7 % (+0,1) cette année et 6,4 % (+0,2) en 2018, en raison d’un niveau d’activité plus solide que prévu et des réformes liées à l’offre.

Les prévisions pour 2017 ont également été révisées à la hausse dans l’ensemble des pays de la zone euro, où la croissance au premier trimestre 2017 a dépassé les attentes. La croissance du commerce mondial et de la production industrielle s’est maintenue bien au-dessus des taux de ces dernières années. Cette croissance retrouvée a permis de faire refluer le chômage, aux Etats-Unis et en zone euro, à des niveaux historiquement bas.

Dans ce cadre, l’avenir économique, et notamment celui de la zone euro, est désormais entre les mains de ce qu’il convient de qualifier de « Trois Mousquetaires » de l’économie mondiale : Pékin, les banques centrales et le libre-échange.

L’attitude de ces trois acteurs mondiaux, dans les prochains mois, déterminera notre capacité à consolider la croissance et la stabilité mondiales.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message