L’Hexagone demeure la première destination touristique dans le monde

Le chiffre est désormais officiel. La France a accueilli 82,6 millions de touristes étrangers en 2016. Ce chiffre n'intègre pas le tourisme étranger dans les DOM-TOM, qui représente plus de 600.000 visiteurs, selon la direction du tourisme au ministère des Affaires étrangères. La France compte donc 83,2 millions de touristes étrangers venus l'an dernier, contre 84,5 millions en 2015. Côté recettes, on parle d'environ 40 milliards d'euros récoltés en 2016, contre 42 milliards d'euros 2015.

On le savait : 2016 a été très difficile pour le tourisme dans l’Hexagone, doublement frappé par les attentats parisiens de novembre 2015, suivis de celui de Nice le 14 juillet dernier. La baisse de l’an passé accentue la perte de parts de marché de l’Hexagone dans le tourisme mondial.

Malgré ces chiffres, la France demeure la première destination touristique dans le monde. L’écart se réduit toutefois avec ses challengers, les États-Unis (77,5 millions de touristes en 2015) et l’Espagne (68,2 millions).

2017 s’annonce en nette reprise. Les arrivées de touristes étrangers retrouvent une tendance haussière depuis le dernier trimestre de 2016.

En Côte d’Azur, les fréquentations ont diminué de 3% en 2016, mais en 2017 la reprise est là

« Les activités touristiques (culture, loisirs, visites, sports) constituent un enjeu majeur de l’économie de notre territoire » explique David Lisnard, Président du Comité Régional du Tourisme (CRT) Côte d’Azur France a initié une série d’actions de promotion et relance depuis la signature du contrat de destination baptisé « Côte d’Azur France, terre d’événements » avec l’Etat.

Une nouveauté :

Dès le 15 juin, les visiteurs azuréens peuvent accéder à un nouveau site cotedazurfrance.ceetiz.com, leur permettant de réserver et d’acheter quelques 250 activités azuréennes proposées par 55 prestataires.

Grâce au partenariat entre voyages-sncf.com et du CRT, à leur arrivée en gares de Cannes et Nice, les voyageurs seront invités à retrouver les activités loisirs sur la Côte d’Azur via ce site.

Il s’agit d’un vrai progrès d’autant plus qu’aujourd’hui les destinations ont perdu en grande partie le contact avec leurs visiteurs (moins d’un visiteur sur cinq se rend dans un Office du Tourisme) et que les achats de loisirs se font en grande partie sur place.

La clientèle asiatique a boudé la France, au profit d’autres destinations européennes jugées plus sûres. Les arrivées de Japonais ont ainsi dégringolé de 39,7 %
Selon la Direction générale des entreprises (DGE), le recul de la fréquentation des clientèles européennes (- 3,8 %) a été atténué par la croissance des arrivées de touristes lointains. Il s’agit surtout des visiteurs américains et canadiens, qui ont profité d’un dollar fort par rapport à l’euro. Ainsi, 4,2 millions de touristes américains sont venus (+ 15%). En revanche, la clientèle asiatique a boudé la France, au profit d’autres destinations européennes jugées plus sûres. Les arrivées de Japonais ont ainsi dégringolé de 39,7 %. La fréquentation de Chinois a chuté de 8,7 %, à 2 millions. Cela reste malgré tout deux fois plus élevé qu’en 2011. Coté Européens, les reculs les plus marqués concernent les clientèles néérlandaises (- 18,5 %) et italiennes (- 11,4 %).

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message