Prêts immobiliers : Une bonne nouvelle pour votre budget !

Fini le quasi-monopole des banquiers sur l'assurance emprunteur, toutes les personnes qui ont ou qui vont souscrire un crédit immobilier pourront résilier annuellement leur assurance. Une opportunité pour trouver moins cher ailleurs dans un autre établissement bancaire ou chez son assureur traditionnel.

Une nouvelle loi va permettre à tous les souscripteurs d’un contrat d’assurance Emprunteur contracté avec leur prêt immobilier de résilier cette assurance à l’échéance annuelle pour lui substituer une autre.

Ce texte vise à mettre fin au quasi-monopole des banques sur les assurances emprunteurs et permettre aux propriétaires de renégocier leur contrat d’assurance durant toute la durée du prêt immobilier.

Concrètement pour les offres de prêts émises à compter du 22 février 2017, cette réforme s’appliquera immédiatement. Pour les contrats d’assurance emprunteur déjà en vigueur avant cette date, la réforme ne s’appliquera qu’à compter du 1er janvier 2018.

En revanche le nouveau contrat d’assurance proposé en remplacement devra présenter des garanties équivalentes à celles du contrat d’assurance de la banque qui délivre le crédit.

De ce fait la résiliation annuelle va intensifier la concurrence entre les banques et les assureurs puisque dans 85% des cas, l’assurance emprunteur est souscrite auprès de la banque qui accorde le crédit. Selon certains spécialistes cette opportunité permettra au pouvoir d’achat des ménages d’augmenter de 500 à 700 euros chaque année sur des contrats dont la durée peut aller jusqu’à 25 ans. Le calcul de l’économie est vite fait !

Le contrat d’assurance Emprunteur, souscrit en garantie d’un prêt, couvre généralement les risques de décès, d’invalidité, d’incapacité et pour certains contrats, le risque de perte d’emploi. Elle protège donc à la fois l’emprunteur et l’établissement de crédit.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message