Economie : Le nombre de défaillances d’entreprises diminue en France

Le nombre défaillances d'entreprises a reculé de 12% au troisième trimestre, selon le cabinet Altares. L'été 2016 a été le meilleur depuis 2008, malgré l'attentat qui a frappé le sud du pays en juillet.

Sauvegarde, redressement, liquidation judiciaire ... Ces menaces qui pèsent sur les entreprises en difficulté sont moins fréquentes. D’après la dernière étude publiée , le nombre de défaillances d’entreprises a baissé de 12% sur un an au troisième trimestre.

Entre les mois de juillet et septembre, quelque 11.422 entreprises ont été concernées, contre 12.974 un an plus tôt.

Dans le détail, à peine plus de 250 procédures de sauvegardes (-23%) ont été accordées, sachant que sur les deux premières années de son application, la sauvegarde introduite en 2006 comptabilisait en moyenne 150 ouvertures par trimestre.

Les cessations de paiement reculent elles-aussi fortement tombant à moins de 11.200, un volume trimestriel au plus bas depuis l’été 2008.

Toutes les tailles d’entreprises sont concernées par l’embellie. Les défaillances ont ainsi baissé de 8% dans les entreprises de moins de 3 salariés qui représentent les trois quarts des ouvertures de procédures, de 22% dans celles de 3 à 100 salariés, et de 17% au-delà. « Cette moindre fragilité des entreprises, notamment des PME, favorise le maintien de l’emploi.

Moins de 40.000 emplois sont ainsi menacés par les défaillances d’entreprises prononcées ce troisième trimestre, un nombre en recul de 16% par rapport à l’été 2015 et historiquement bas.

En comparaison avec l’été 2009, très lourd pour les PME, près de 19.000 emplois ont été préservés sur les seuls trois mois estivaux », souligne l’étude.

D’un point de vue régional, la région Paca (-13%) semble tenir bon malgré l’attentat qui a frappé la Côte d’Azur en juillet,

source : cabinet Altares

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message