Economie : un effort budgétaire de 4 milliards pour un déficit sous le 3%

La crédibilité de la France en Europe passe par un déficit sous les 3%, déclare Villeroy de Galhau le gouverneur de la Banque de France. Passer sous les 3% de déficit nécessite un effort budgétaire de 4,milliards d'euros. C’est loin d’être gagné quand pour y arriver , il faut maîtriser des comptes publics.

Le gouvernement a promis que le déficit passerait sous le seuil des 3% en 2017 — mieux encore, celui-ci devrait tourner autour de 2,7%. C’est de moins en moins probable : la croissance n’est pas aussi forte qu’escompté et, en cette période électorale, les autorités ont multiplié les dépenses imprévues.

Résultat : la Banque de France a estimé un déficit à 3,1% pour l’année prochaine.

Pour Villeroy de Galhau, son Gouverneur, la relance budgétaire ne peut aider à l’accélération de la croissance : « La France ne sera légitime pour demander aux Allemands une relance que si elle-même est crédible sur l’accélération de ses réformes et sur ses engagements budgétaires ».

« S’agissant des comptes publics, on n’écoutera la France en Europe que si on la croit. Nous devons respecter notre engagement d’un déficit à moins de 3% du PIB en 2017 », énonce le gouverneur.

Passer sous les 3% nécessite un effort d’économies de 4 milliards d’euros, ce qui représente 0,3% des dépenses publiques.

Or, cela ne sera pas encore le cas en 2017.

Le message est transmis aux candidats de la Présidentielle.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message