Effets positifs des reformes sur la situation économique de la France

Demain, la France pourrait emprunter encore moins cher sur les marchés. La qualité de la signature de l'État français devrait en effet s'améliorer suite au relèvement par Standard & Poor's de la perspective crédit pour le pays, qui passe de « négative » à « stable ».

Les bonnes nouvelles ne sont pas si fréquentes pour le gouvernement, alors évidemment ce relèvement par l’agence de notation qui, la première, avait abaissé la note souveraine AAA de la France caresse l’exécutif dans le sens du poil !

Car ce sont bien les réformes mises en place par le gouvernement qui sont saluées par S&P. « La promulgation de la loi El Khomri au mois d’août 2016, ainsi que la loi Macron vont, selon nous, contribuer à soutenir la compétitivité de la France, en réformant partiellement les professions réglementées », explique l’agence.

Difficulté de mise en œuvre

Ces deux textes ont été particulièrement ardus à mettre en œuvre du côté du gouvernement — on se rappellera tout particulièrement le mouvement social très dur du printemps contre la loi Travail. « Les réformes entreprises paient puisque l’ensemble des agences de notation sont désormais confiantes dans les perspectives de la France », se réjouit le ministre de l’Économie, Michel Sapin.

Pour S&P, ces réformes sont de nature à entraîner des effets « stabilisateurs sur l’emploi, la croissance, la compétitivité et les finances publiques ».

Standard & Poor’s rejoint le concert des autres agences qui, elles aussi, ont relevé leur perspective à « stable ». De quoi améliorer encore la situation du pays sur les marchés de la dette ; l’État va pouvoir emprunter encore moins cher.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message