Expérimentation scientifique inédite contre la chenille processionnaire

Ce Jeudi 8 juin à 7 heures 30 et jusqu’à 9 heures 30 - Colline du Château – N

La chenille processionnaire s’attaque aux aiguilles de résineux. Outre l’affaiblissement des végétaux, l’insecte est source de danger pour les riverains car il est doté de poils urticants allergènes pouvant provoquer des atteintes cutanées, oculaires ou encore respiratoires. Celles-ci sont également néfastes pour les animaux (nécrose).

Pour faire face à ce problème de santé publique, la Ville de Nice utilise différentes méthodes de lutte comme des traitements microbiologiques, la lutte mécanique en prélevant des nids et l’installation d’éco-pièges.

L’année dernière, pour lutter efficacement sur l’ensemble de la Ville, y compris les sites peu accessibles tels que des forêts périurbaines ou des espaces naturels comme la Colline du Château et le Mont-Boron, la Ville de Nice a décidé, en collaboration avec la société NUFARM, spécialisée dans les produits de traitement, de débuter un essai scientifique spécifique au traitement de la chenille processionnaire du pin avec une méthode dite « de confusion sexuelle » sur la Colline du Château. Cette méthode consiste à appliquer avec un lanceur de paint-ball des billes de cire à base de phéromone micro-encapsulée. Cette méthode écologique et innovante permet de déposer notamment sur le tronc des arbres cette cire. La phéromone contenue dans cette cire désoriente les papillons mâles, qui ne peuvent s’accoupler. L’absence de ponte limitera ainsi la population de chenilles processionnaires l’hiver prochain.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message