Financement du SDIS : un accord entre Nice et Département aurait été trouvé. Fin des polémiques ?

Lors du dernier Conseil municipal, le maire de Nice avait évoqué le rapport du la Cour Régionale des Comptes qui faisait état de critiques et réserves concernant la gestion du SDIS ( le service des sapeurs-pompiers) pendant la période 2010-2016

L’épisode, quoique de nature "comptable" , n’a pas manqué d’être lu comme un acte polémique dans la querelle permanente entre Christian Estrosi et Eric Ciotti ,président ex-officio du SDIS durant cet arc temporel.

La ville de Nice contribue au financement du SDIS dans la mesure du 20% environ.

Christian Estrosi, faisant allusion à une mauvaise gestion de ce service, avait évoqué la volonté de limiter le financement , en termes d’augmentation, dans les limites du contrat intervenu entre la Ville de Nice et l’Etat, soit 0,75.

Naturellement, ces critiques ont été renvoyer au destinataire par Eric Ciotti lors de la séance du Conseil départementale qui s’est tenue quelques jours après. A cette occasion, le président de la commission des finances du Département a endossé l’habit du Lord Protecteur des pompiers-sapeurs en assumant toutes ses responsabilités dans la gestion de ce service public.

On se demandait si on allait vers un nouvel bras de fer entre les deux collectivités qui ne manquent pas de dossiers en contentieux.

Apparemment, au moins d’après un communiqué signé par Philippe Pradal , qui représente la Ville de Nice au conseil d’ administration du SDIS, une solution de compromis aurait été trouvée :

" l’augmentation de la contribution des communes sera limitée désormais à 1,2% comme l’exige désormais l’Etat pour l’ensembles des collectivités" a déclaré Philippe Pradal avant d’annoncer " Nice apportera quasiment le 20% du budget global".

Pour cette fois , ça devrait être réglé . On attend la prochaine !

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message