Climat : Estrosi vs Trump

La décision annoncée du président des Etats-Unis étant de sortir de l'accord de Paris 2015 sur le climat, reste un fait lourdement négatif, mais ce n'est pas une surprise non plus. On a bien compris, depuis son élection et le choix de son staff de ministres et conseillers, que la présence à la Maison Blanche d'un tel personnage, ne porterai rien de bon à la politique international. On voit bien que Donald Trump, revendique la mise en application de son programme électoral et de ses engagements vis-à-vis de ceux qui l'ont élu. Reste le fait que la cohérence dans une promesse erronée ne fait pas de celle-ci une promesse juste ! Puis, il y a aussi une question que Donald Trump n'aurait pas du ignorer : son pays est le plus grand contributeur dans la pollution et il a donc une responsabilité directe dans le réchauffement, dont les conséquences ne se limitent pas au territoire américain ( et ...à ces électeurs), mais à l'ensemble de la population mondiale !

Trahir ce devoir pour favoriser un model industriel sectoriel ( le charbon) quand les scientifiques en ont prouvé les effets négatifs sur l’environnement montre bien qu’elle est la conception de la morale de Donald Trump, un président clairement "unfit" ( inapproprié) .

Malheureusement Trump est et reste le président des Etats-Unis, première économie mondiale et première puissance militaire avec plus de 700 bases dans le monde : c’est dire la dangerosité de l’homme qui croit que le fait d’avoir été élu (grâce à un mécanisme électoral assez singulier), lui donne les pleins pouvoirs de faire ce qu’il veut.

Les réactions de tous les acteurs de la politique mondiale ont été unanimes à condamner cette décision et à demander , au contraire, de renforcer l’application de l’accord de Paris. Ne parlons pas des scientifiques et des experts qui eux, ils sont révoltés.

La réaction de Christian Estrosi a était très anecdotique.

Toujours à la recherche de l’originalité, le maire de Nice a proclamé dans discours tenu à Ruba Capeu, histoire d’envoyer un message symbolique du bord de la Méditerranée à l’autre côté de l’Atlantique. : " Donald Trump a fait un choix irresponsable, démagogique et aveugle" .

Coiffant la casquette du président d’Euromed, il a appelé " les collègues de la rive nord et sud de la Méditerranée, à ne pas cesser leurs efforts dans la lutte contre le changement climatique et de l’intensifier durablement ".

Bombant la poitrine , il proclame que la Métropole Nice Côte d’Azur est aujourd’hui "en position de leader de ce combat, en particulier dans l’adaptation nécessaire de la vie et du développement urbain, à la transition écologique".

Exprimant une opposition frontale, il a lancé son défi : "Nous en faisons un autre [...choix] : éclairé, conscient et juste.

Nous ne saurons jamais si les propos de l’audacieux Christian viendront aux oreilles de Donald* : dans l’imaginatif, on pourrait prévoir de la part de ce dernier : un grognement (qui est ce type ?) un sourcillement ( qu’est-ce-qu’il veut ?) et puis d’écouter son expression favorite : (you are) fired !!!

* aux Etats -Unis il est de bon usage de s’appeler par son prénom

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message