Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes : Nice se colore d’orange

Chaque année, le 25 novembre est devenu un rendez-vous incontournable permettant de lier professionnels, institutionnels, associatifs et citoyens dans le refus des violences faites aux femmes. La ville de Nice est mobilisée sur deux jours : ce vendredi au Théâtre National de Nice et samedi sur la Promenade du Paillon.

Plus que jamais d’actualité, cette journée internationale permet de poser des mots sur des maux, de donner la parole à celles qui se réfugient dans le silence.

En France, au moins 10% de femmes sont victimes de violences, une adolescente sur quatre déclare avoir été victime d’humiliation ou de harcèlements sexistes sur les réseaux sociaux et, tous les 3 jours, une femme meurt sous les coups de son compagnon.

Outre un accueil de jour, un centre d’hébergement et de réinsertion sociale pour femmes victimes de violences, une délégation aux Droits des Femmes a été créée et un référent « femmes victimes de violences » anime depuis 2011 un observatoire communal des violences faites aux femmes.

A cette occasion, la ville de Nice lance une campagne de communication sur les réseaux sociaux et le tramway intitulée « Halte au silence » et organise deux journées d’actions à destination du grand public :

Ce Vendredi de 13 heures à 18 heures au Théâtre National de Nice – Salle Michel Simon

Projection d’un court métrage pédagogique « Tom et Léna » réalisé par Johanna Bedeau. Ce film, d’une durée totale de 15 minutes, illustre les conséquences des violences au sein du couple sur l’enfant, le repérage systématique ainsi que la prise en charge de la mère et de l’enfant victimes par les professionnels.

Échange avec le public en présence de Maty Diouf, Adjointe déléguée aux droits des femmes.

Intervention du rappeur niçois Kaotik : présentation de son dernier clip « Femme forte », échange avec le public, interprétation de quelques chansons.

Samedi de 16 heures 30 à 19 heures à la Promenade du Paillon (au niveau du miroir d’eau)

Depuis 2014, à l’initiative de l’ONU, la couleur officielle de la campagne « Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles » est la couleur orange, qui symbolise un avenir meilleur et un monde plus juste, sans brutalités envers elles.

Trois graffeurs qui sortiront leurs bombes de peinture pour déployer leur talent sur des bâches installées sur les grilles de l’entrée de la Promenade du Paillon,

Une fresque que le public pourra signer sur la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes,

Le rappeur niçois Kaotik chantera sa dernière chanson « Femme forte » sur le miroir d’eau, accompagné d’un ballet de jets d’eau.

À la tombée de la nuit, la Promenade du Paillon s’illuminera en orange, couleur que l’ONU a choisit comme symbole pour cette journée. Au même moment, plusieurs bâtiments niçois s’éclaireront également en orange : la serre du parc Phoenix, la tour Bellanda, le parvis de la mairie principale et la façade sud du Théâtre National de Nice. Ces sites resteront allumés la nuit jusqu’au jeudi 30 novembre.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message