La France de demain : A chacun sa chance, la France a des atouts. Et ce n’est pas en divisant les français qu’elle y parviendra

C’est avant tout, en toute honnêteté que nous nous permettons de faire le point pour situer l’espérance de la France en ce début de mandat. Rappeler les bases d’un « nouveau » départ est essentiel en précisant les conditions et atouts du « pari de l’intelligence ». A charge pour le « nouveau hôte » de l’Elysée d’en prendre aussi conscience…

Oui la France à sa chance. Elle peut s’en sortir à condition, non seulement de le vouloir, mais de s’en donner les moyens.

La France, comme la plupart de ses partenaires des pays industrialisés, est confrontée à un défi majeur, et ce, dans un contexte international, économiquement et politiquement incertain, en plein rééquilibrage.

La France a des atouts et des raisons d’espérer. Car la France n’est pas sans ressources technologiques, numériques, énergétiques, économiques, culturelles et sociales.

Il faut transformer ces atouts en richesse en développant de nouvelles activités. Les marges de progrès en termes de compétitivité, créatrices d’emplois, sont considérables.

Ces solutions passeront inévitablement par de nouveaux comportements et par des façons d’entreprendre inédites, si ce n’est pas nécessairement en travaillant moins, mais surtout en travaillant mieux et surtout ensemble.

Tout ceci doit être pensé et conçu en toute indépendance, en pleine mondialisation, dans le cadre de l’Union Européenne.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message