La France et l’UE face au terrorisme

Le terrorisme a franchi les frontières françaises et européennes (Belgique, Allemagne, Angleterre et Suède pour ne citer que ces pays).

Il agit sur le continent avec les violences qu’on lui connaît, toujours indiscernable et la face cachée. Sans parler des multiples attentats quotidiens ou presque en Egypte, en Turquie, au Liban et en Jordanie qui prennent leur part dans l’accueil des réfugiés. Les Européens sont à la tâche dans une incohérence totale, propre à la politique de chaque Etat.

L’Europe ou, du moins l’Union européenne pour être plus précis, n’a pas de mobilisation générale concrète ou de réponse cohérente à apporter pour faire face à ces conflits, à ces attentats .

En Europe, la lutte contre le terrorisme reste avant tout une compétence nationale…mais le cadre juridique permet aux Etats membres de coordonner les moyens d’actions et les autorités chargées de la politique antiterroriste.

La réalité des faits ira jusqu’à obliger les 28 à se mobiliser ensemble face au péril, à se doter d’instruments pour renforcer la capacité d’action ainsi que les outils pour la lutte contre le terrorisme ?

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message