Présidentielle 2017 : un vote utile peut en cacher un autre

Face à la situation électorale du candidat du PS (et a ses orientations programmatiques) de nombreux électeurs de gauche se sont dirigés vers un vote utile Macron, positionnement depuis incarné par Manuel Valls. Ceux ci ont rapidement été stigmatisés sur les réseaux sociaux par les gardiens du temple qui ont vu là une trahison de la primaire.

Or depuis quelques jours nombreux sont les impitoyables censeurs du vote utile qui se mettent à le pratiquer. Hamon a ainsi perdu la moitié de ses électeurs au profit de Mélenchon tout simplement parce que les sondages (Qui brusquement retrouvent une certaine crédibilité)indiquent que ce dernier a plus de chance d’accéder au second tour.

Une telle attitude est clairement une trahison de la primaire à laquelle beaucoup ont voté ...Hamon !Sans parler de l’écart idéologique en particulier sur l’Europe.
Pour se défendre Hamon fait à son tour un appel au vote utile en utilisant un curieux argument : la "centralité" de sa candidature !

Tout cela pour répéter que le vote utile n’est pas un déni de démocratie mais l’attitude normale d’électeurs conséquents confrontés aux règles du scrutin majoritaire à deux tours de l’élection présidentielle.

par Patrick Mottard

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message