Travailleurs détachés : la carte professionnelle c’est mieux que la clause Tartuffe ( Molière)

A un problème réel, on doit donner une vraie réponse et non une caricature comme la clause Tartuffe ( dite Molière) qui en profite pour faire de la propagande électorale.

À partir de mercredi, la carte d’identification du secteur du BTP sera déployée en France. Cette carte professionnelle doit permettre aux inspecteurs du travail de facilement contrôler les personnes présentes sur un chantier pour identifier les éventuels fraudeurs.

Cette carte professionnelle était réclamée depuis dix ans par les entreprises du BTP, qui souffrent de la concurrence déloyale provoquée par la fraude au travail détaché.

La carte concerne 2,54 millions de salariés dans 500.000 entreprises. Les entreprises disposent d’un délai de deux mois, à partir de la date d’application dans leur région, pour mettre en règle tous leurs salariés.

Elle sera d’abord déployée en Occitanie et Nouvelle Aquitaine dès ce mercredi.

Le contrôleur aura accès aux données personnelles de chaque personne -employeur, type de contrat de travail... - en scannant sa carte.

En parallèle de mesures pour renforcer le contrôle des chantiers, la France œuvre pour une révision de la directive de 1996 sur le travail détaché.

Le gouvernement reste en revanche hostile à la « clause Molière », qui oblige les intervenants sur un chantier à comprendre le français.

Le principe de la carte est inscrit dans la loi Macron de 2015.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message