Hommage à Max BAREL

Résistant, communiste, lieutenant d’artillerie en 1940, Max BAREL est arrêté par la gestapo le 6 juillet 1944 sur les quais de la gare de Lyon-Perrache.

Emprisonné et torturé pendant 4 jours et 5 nuits par des bourreaux aux ordres de Klaus Barbie, Max ne parlera pas. Il taira les noms de ses camarades de combat jusqu’à sa mort.

Une commémoration à la mémoire de Max BAREL et de toutes les victimes de la barbarie nazie aura lieu mercredi 11 juillet à 18h, Place Max BAREL à Nice.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message