Ich bin Ein Berliner

Ce n’est pas parce que chaque jour les islamistes reculent sur le terrain que la guerre est finie. L’attentat de Berlin par son ampleur et sa symbolique est là pour nous rappeler que le ventre de la bête immonde est encore fécond.

Ce matin nous sommes tous derrière Berlin et l’Allemagne : inch bin ein berliner ! Au delà, une mobilisation sans faiblesse et une solidarité sans faille doivent nous animer jusqu’à l’éradication de l’islamisme politique.

Cela veut dire que ceux qui en France n’ont pas voté cette semaine la prolongation de l’état d’urgence n’ont rien compris. Cela veut dire aussi que surveiller les phénomènes migratoires n’est pas une volonté de confondre migrants et terrorisme mais d’éviter des infiltrations comme hélas cela semble être le cas en Allemagne.

Autre remarque à chaud, forcément à chaud : toutes les réactions qui parviennent d’Allemagne me semblent empreintes d’une grande dignité et d’un véritable esprit de responsabilité face à l’ennemi.

Rien à voir avec ce qui s’est passé à Nice où après la tragédie une partie de la classe politique avait réussi à ajouter sous le regard narquois des bourreaux l’indignité à l’ignominie .

par Patrick Mottard

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message