Jeanne Augier...la Dame du Negresco

A l'occasion du Centenaire de la fondation de cet hôtel à nul autre pareil et dont la renommé mondiale en fait un des "bijoux" niçois, sa mythique propriétaire Madame Jeanne Augier a voulu livrer ses souvenirs et confessions. A l'automne de sa vie, ces propos prennent l'allure d'un testament et d'un héritage.

Madame Augier nous a ouvert ce fameux carton que toutes les grands-mères conservent avec jalousie dans un placard caché de leur vieille maison.

La boîte est ouverte et les photos, les souvenirs, les anecdotes, l’enfance, le cours de la vie, la sienne et elle est riche d’évènements et de rencontres, tout cela nous est livré pèle mêle. Il n’y a pas de suite chronologique et d’un chapitre à l’autre on trouvera des redites, mais le but étant de conter son histoire, on saisira mieux son livre si on l’ouvre au hasard, lisant (par exemple) la venue des têtes couronnées, le rayonnement international de sa réputation, ou le chapitre consacré au cinéma, où la maîtresse des lieux évoque les caprices des vedettes du septième art, la foule des idoles piétinant devant l’entrée de son palace musée dans l’attente d’une icône inaccessible.

Madame Augier nous relate ses ’chasses aux trésors’ chinant de partout : châteaux, vieilles demeures ou ventes aux enchères, la pièce rare qui viendra ajouter une touche de noblesse à son palace. Elle a fait du Negresco un musée et son livre est dans sa conclusion une sorte d’appel à se mobiliser pour la pérennité de l’œuvre de sa vie, cet hôtel qui est probablement le seul à répondre à la définition du luxe sur notre riviera.

Ce livre est d’une certaine façon un testament, le sien. Une seule volonté, maintenir le Negresco et ses richesses dans le patrimoine de la France, car madame Augier a l’amour de son pays.

La Dame du Negresco est un guide pour découvrir ce palace, il ne faut pas le lire, mais le feuilleter, l’écorner, l’annoter et remercier cette grande Dame pour ce cadeau, nous avoir ouvert son carton à souvenir.

Thierry Jan

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message