L’ Aéroport Nice Côte d’Azur a dépassé le cap historique des 11 millions de passagers

Nice confirme sa place de premier aéroport international après Paris. La progression du trafic annuel en hausse de 8,5% sur 2011 s’est vue conforter en 2012, avec une nouvelle progression consécutive de 7,4 % à fin décembre 2012.

Malgré des grèves successives et les conditions météo défavorables en début d’année ainsi que l’incidence du printemps arabe, l’ Aéroport Nice Côte d’Azur reste un pilier d’attraction autant pour le tourisme que pour les affaires, grâce au territoire concentrant une palette d’évènements internationaux porteurs de trafic sur toute l’année (Midem, Mipim, Festival du Film, Grand Prix de F1, Iron man, Yacht shows, Mipcom, etc…).

Retour sur 2012 et son cru d’exception

Un été de tous les records : 5 mois d’affilée dépassant le million de passagers !

Un cocktail gagnant consécutif à la première année d’ouverture des bases Air France et easyJet
Depuis leur ouverture fin mars, l’on peut bien parler d’un « effet bases » qui dope le trafic à la fois domestique et international .

Passant de -5,2 % au mois de février à +5,3 % à la fin décembre, le trafic domestique s’est vu redynamisé grâce à une plus grande capacité de sièges offerte par Air France et easyJet .

A l’international, les lignes Athènes et Tel Aviv opérées par Air France, tout comme Naples (Air France + easyJet) mais également Barcelone pour easyJet ont contribué à doper le trafic estival.

Ainsi en 2012, la part du trafic s’est élevé à 61% pour l’international. contre 49 % pour le national.

En Europe, les flux les plus importants se font avec l’Angleterre (+9,5%) dont la ligne Londres Gatwick ouverte par British Airways.

Le Moyen-Orient suscite toujours plus d’intérêt via Doha avec Qatar Airways (+149% en août !) et Dubaï avec Emirates, qui depuis le 16 octobre a augmenté sa capacité de sièges quotidiens en affectant un Boeing 777.

Au départ de Nice, les portes de l’Asie et du Moyen-Orient s’ouvrent de plus en plus grandes !

Au niveau du transport de marchandises

Le fret traditionnel avionné ( 10 018 tonnes annuelles) représente un axe stratégique pour les compagnies moyen et long courriers telles que Qatar, 8e transporteur au total sur la plateforme niçoise avec 184 tonnes / an ) ; Delta (1162 t./ an) 2e transporteur après Emirates (5930 t. / an).

L’import est en baisse de 11% tandis que l’export est en hausse de 6%. Autrement dit, les entreprises locales continuent d’exporter à l’international malgré la crise, alors que la région importe moins.

Côté Aviation d’affaires

Malgré un contexte économique toujours difficile, les plateformes de Nice Côte d’Azur et Cannes Mandelieu représentent 72% des mouvements d’aviation d’affaires dans le Sud-est (de Avignon à Nice).

L’Aviation d’Affaires à Nice représente 18% du nombre total des mouvements d’avions de la plateforme en 2012 et 16,3% pour la plateforme de Cannes-Mandelieu ; un marché en voie de maturation avec de bonnes progressions prévues à moyen-terme.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message