L’Entente Républicaine de Jean Peyrat soutient Auguste Vérola

L’Entente républicaine de Nice regrette la sanction prise par le maire de Nice à l’encontre de l’adjoint Auguste Vérola, de lui retirer toutes ses délégations municipales dont la délégation la plus symbolique à ses yeux de l’état civil .

La sanction décidée à son encontre par l’actuel maire de Nice, ne peut apparaître que comme profondément injuste n’étant assortie d’aucun motif légitime et cache certainement des mobiles politiciens inavouables.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message