L’ordre moral en marche

Deux couples et leurs enfants ont été agressé lors d'une promenade en bicyclettes et en rollers à proximité de la cité des Œillets à Toulon.

La raison ? Les deux mères de famille portaient des shorts. Une dizaine de jeunes ont donc molesté les femmes et passé à tabac les hommes sous les yeux des enfants.

Cette agression n’était pas une première car une jeune fille avait déjà été prise à partie, il y a quelques semaines, dans le même quartier.

Ces actes inqualifiables étaient malheureusement prévisibles : après avoir imposé le burkini (que Monsieur Estrosi regrette maintenant d’avoir interdit... Des voix à ne pas perdre !) au nom de la pudeur des unes, il est normal d’interdire les shorts au nom de l’impudeur des autres !

Mais au-delà de ce grave incident, il est permis de se poser une question, une terrible question : quelle est désormais la liberté des jeunes filles pour - entre autres - choisir leurs vêtements ?

par Patrick Mottard

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message