Accueil > Actualité > L’UPE et ses soutiens déterminés à conserver le CRT Côte d’Azur

L’UPE et ses soutiens déterminés à conserver le CRT Côte d’Azur

[ Pierre Classen - Nice Premium ] • 8|06|2012 • Mis à jour le : 8/06/2012 • Réagissez !

Comme nous vous l’annoncions mardi sur notre site, l’UPE 06 et les professionnels du tourisme font corps pour conserver deux CRT dans la région PACA. Ce jeudi matin, une conférence de presse était tenue pour montrer à quel point il était important de conserver un CRT PACA à Marseille et un autre à Nice.


L'UPE et ses soutiens déterminés à conserver le CRT Côte d'Azur
De gauche à droite : Michel Tschann, Anne Lechaczynski, Yvon Grosso, Honoré Ghetti, Bernard Chaix, Philippe Desjardins

Yvon Grosso, président de l’UPE 06 (Union Pour l’Entreprise des Alpes-Maritimes), est très attaché à ce que la Côte d’Azur conserve son CRT. « L’UPE est contre ce projet de regrouper les deux centres. Soyons honnêtes, touristiquement parlant, la Côte d’Azur est plus connue que Marseille » affirme-t-il.

Michel Tschann, président du syndicat des hôteliers Nice Côte d’Azue, rejoint Yves Grosso. « La Côte d’Azur est une appellation connue de tous, à travers le monde entier. Pour nous, il est important de garder cela ». Michel Tschann a également tenu à rappeler que la Côte d’Azur attirait chaque année 11 millions de touristes alors que l’autre CRT PACA vise les 10 millions de touristes annuels d’ici cinq ans.

Les représentants des commerçants en soutien

En plus des professionnels du tourisme, des représentants du commerce soutiennent le maintien de deux CRT distincts. C’est notamment le cas de Bernard Chaix, président de l’OCAN (Office du Commerce et de l’Artisanat Niçois) ou encore d’Anne Lechaczynski, présidente des conseillers du commerce extérieur 06.

Anne Lechaczynski soutient la conservation du CRT Côte d’Azur. Et pour cause, elle comprend mieux que quiconque qu’il y ait deux comités dans la région. « Comme le CRT, nous avons deux antennes. Une à Marseille et une à Nice ». Anne Lechaczynski a aussi rappelé à quel point le tourisme était important. « Énormément de personnes vivent du tourisme. On ne le dit pas mais c’est une industrie comme une autre » a-t-elle déclaré.

La solidarité est de rigueur

Qu’ils soient professionnels du tourisme ou du commerce, ils partagent un avis commun : conserver ces deux CRT. Selon tous les intervenants, il en va de l’intérêt de tous d’avoir un CRT Côte d’Azur, différent de celui de Marseille.

Yvon Grosso a tenu à clôturer cette conférence de presse sur quelques mots qui en disent long : « l’UPE 06 et tous ses soutiens mettront tout en œuvre pour conserver le CRT Côte d’Azur ».


Vous pouvez également soutenir le CRT Côte d’Azur en signant la pétition au http://www.touchepasaucrtcotedazur.com/.


Par Pierre Classen - Nice Premium


Réagir à cet article


Un message, un commentaire ?


  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

forum qui etes vous

Articles de cette rubrique

Publicité

EN UNE

Voir les dernières actualités