La députée Marine Brenier a déposé une proposition de loi relative au don de corps à la science, afin d’améliorer les conditions financières de ce don, pour le donateur et sa famille.

Elle s’en explique : "Acte de générosité ultime, le don de corps à la science est essentiel au progrès en médecine. Il permet d’enseigner l’anatomie aux étudiants, d’effectuer de la recherche chirurgicale ou encore de simuler de nouvelles procédures chirurgicales complexes.
Cette spécificité française offre la meilleure simulation médicale et chirurgicale possible et ses bénéfices pédagogiques et thérapeutiques sont indéniables’.

Cependant, si la loi a, ces dernières années, évolué vis-à-vis de la prise en charge financière du don de corps, elle reste peu logique et encore moins éthique.
En effet, même lorsque la loi est appliquée et que l’université participe aux frais (frais d’arrivée, de crémation, de transport), ces derniers sont nettement plus importants pour le donateur et ses proches.

La conclusion de Marine Brenier est simple : "J’ai donc déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale une proposition de loi permettant d’obtenir un don de corps à la science complètement gratuit et simplifié pour le donateur et pour ses proches. Il apparaît en effet plus éthique que la famille du donateur n’ait aucune charge à payer suite au don".

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message