La privatisation de l’aéroport de Nice validée par le Conseil d’Etat

Le Conseil d’État a annoncé ce mercredi 22 le rejet des recours contestant la privatisation des aéroports de Lyon et de Nice, les requérants n’étant pas à ses yeux en position d’en demander l’annulation.

La plus haute instance administrative a jugé que les opposants "ne justifiaient pas d’un intérêt suffisant pour demander l’annulation des décrets et cahiers des charges", explique l’institution dans un communiqué.

Deux décrets du 7 mars 2016 ont permis le transfert au secteur privé de la majorité du capital des sociétés Aéroport de Lyon et Aéroports de la Côte d’Azur. Les procédures d’appel d’offres pour désigner les repreneurs avaient alors été ouvertes sur la base de deux cahiers des charges.

Le Syndicat des compagnies aériennes autonomes, estimant qu’une privatisation des deux aéroports entraînerait une remise en cause du régime actuel des redevances applicables à ses membres, avait demandé l’annulation des deux décrets et des deux cahiers des charges.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message