La Région PACA arrive au troisième rang français en termes de richesse par habitant, derrière l’Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes.

La région PACA (Provence Alpes Côte d'Azur) est dans le top 3 des régions ayant le mieux résisté à la crise économique de 2008.

Son PIB par habitant a augmenté trois fois plus vite que la moyenne française entre 2008 et 2013 (hors Ile-de-France). Il atteint 30 700 euros, contre 27 700 euros en moyenne en France (hors Ile-de-France).

Le PIB par emploi, qui mesure la productivité apparente du travail, est également en nette progression (+ 1,4 % par an entre 2008 et 2013). Les activités de services et l’industrie innovante sont les deux principaux facteurs de croissance de la région.

Chaque année, de nouveaux habitants viennent s’installer sur le littoral. Depuis les années 1960, la population a augmenté de 73% en PACA, contre 35% en France. PACA compte désormais 5 millions d’habitants, ce qui en fait la troisième région la plus peuplée de l’Hexagone.

Les retraités sont particulièrement attirés par la région : un habitant sur quatre de PACA a plus de 60 ans. L’emploi ne suit pas toujours cette croissance démographique. Le taux de chômage atteignait 11,4% en 2014 en PACA, contre 9,8% en France métropolitaine. Le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône et les Alpes de Haute-Provence sont les plus touchés.

La région PACA fait face à une autre problématique depuis quelques années. Le prix des logements est très élevé, ce qui en fait la région la plus chère sur le plan immobilier après l’Île-de-France. De nombreux habitants doivent s’éloigner des grandes villes comme Nice, Toulon et Marseille.

Ce mode de vie présente deux inconvénients pour la région. Le premier concerne les terres agricoles qui se réduisent pour laisser place aux habitations. Le second est l’allongement du trajet domicile-travail, qui favorise la pollution déjà trop présente dans la région.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message