La sécurité dans les transports niçois

Savant mélange entre des technologies de pointe et une robuste intervention sur le terrain pour un bilan provisoire concluant : Depuis la reprise en régie des transports publics (1er septembre dernier), 4 912 procés verbaux ont été dressés pour défaut de titre de transport ou de validation et 302 PV pour non respect des voies réservées.

Au delà du résultat, jugé fort satisfaisant par Christian Estrosi et Philippe Pradal, président de la Régie Ligne d’Azur, ce qui semble évident, c’est la relation plus directe entre les différents acteurs intervenant sur le réseau.

61 agents du Groupe Sécurité Contrôle Transport et 15 policiers municipaux de la brigade Sécurité Transport Urbain plus des intervention ponctuelles des patrouilles de la police municipale représentent une force d’intervention de tout premier ordre.

Le tout sous l’oeil vigilant de 877 caméras dont 42 situées sur les quais du tramway coordonnées par le Centre de supervision urbain.

Le but : Faire comprendre que le prix d’un ticket (1,50 euro à l’unité ou 10 euro la carte de 10 voyages) est toujours moins cher des 86 euros pour une amende !

On pourrait presque dire que c’est de la pédagogie...

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message