Le Comité en mémoire des victimes du 14 juillet 2016 ne démobilise pas

Le temps passe mais la mémoire reste vive... Le Comité ad hoc formé par les membres de l'Association Promenade des Anges qui réunit les familiers des victimes et un groupe des élus de la Ville en plus de représentants des Services de l'Etat est toujours à l'oeuvre . La dernière réunion qui s'est tenue hier a examiné plusieurs dossiers.

Le premier parmi eux est l’accompagnement social des victimes

La commission permanente exceptionnelle mise en place au CCAS qui gère depuis le 20 juillet 2016 les fonds collectés (732 808,79 € soit 1.802 dons) a examiné 940 dossiers et attribué 721.100 €.

Lorsque ce fonds sera épuisé, le CCAS continuera à soutenir les familles dans le cadre des aides accordées au titre du droit commun, par la commission permanente.

Les cérémonies du 14 juillet sont et resteront toujours un sujet délicat : faut-il retrouver la normalité et en faire un jour de deuil et souvenir ?

Pour cette année, le Comité ayant décidé de opter pour la sobriété ( pas de feux d’artifice dont le retour est repoussé en 2019), le cérémonie sera divisée en trois phases : l’une mémorielle à la villa Masséna dans la matinée ; une deuxième , protocolaire , dans l’après-midi avec le défilé militaire ; la dernière, en nocturne, avec un concert symphonique et le lâcher symbolique de 86 ballons

Enfin, le mémorial temporaire installé dans les jardins de la villa Masséna depuis mai 2017, devenu le lieu des hommages nationaux et internationaux, publics ou privés, sera maintenu.

La création d’un centre d’information et de documentation sur la radicalisation et le terrorisme fait l’objet des travaux ( en cours) d’un groupe de réflexion avec le support d’un cabinet spécialisé.

Pour compléter, les 32es Assises de France Victimes, sur le thème « L’expérience des événements traumatiques collectifs : quelles évolutions dans l’accompagnement des victimes ? » se tiendront les 19 et 20 juin au CUM. 400 délégués sont attendus, avec conclusion des assises par Elisabeth Pelsez, déléguée interministérielle à l’aide aux victimes.

* Madame Emilie Petitjean ( qui est rentrée au Cabinet du Maire) a été remplacée
par Yassine Bourouais

Franck Terrier , "l’homme su scooter’ qui mis sa vie en péril en cette tragique circonstance, est devenu charge de mission pour animer des ateliers de culture
citoyenne et républicaine avec les jeunes scolaires.

**Le 25 avril prochain , dans le cadre de l’escale à Nice de la frégate Hermione, Madame Michaëlle Jean, Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie, déposera une gerbe au mémorial.

*** approuvé par le Conseil municipal du 26 octobre 2017

****depuis 30 Ans, France Victimes regroupe 130 associations professionnelles, spécialisées dans l’aide aux victimes.
****

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message