Le dispositif de sécurité assure une rentrée scolaire sans tension

Finies les vacances pour les pitchin et leurs familles. Le fatidique jour du 1er septembre approche et les préparatifs pour la rentrée sont dans la phase finale. Mais, cette année, la rentrée aura un goût spécial, la soirée du 14 juillet est encore bien présente vive dans les mémoires...

Pour cette raison, la traditionnelle réunion de coordination avant la rentrée scolaire entre les services de l’académie et les chefs d’’établissement a pris cette année une tournure particulière : un volet sécurité avait été ajouté à l’ordre de jour et divers représentants des services de l’Etat étaient présents sous la houlette de la Préfecture des Alpes-Maritimes.

Tout ce dispositif pouvait montrer un côté anxiogène avant l’épreuve de la rentrée mais Emmanuel Ethis, le recteur de l’Académie de Nice (qui coiffe les Alpes-Maritimes et le Var) n’avait pas perdu son aplomb naturel : " c’est plutôt le contraire. Le climat serait anxiogène si on constatait que rien n’a été fait pour assumer nos responsabilités dans le contexte qui nous connaissons et qui nous oblige à être attentifs et vigilants. Comme on sait bien, anticiper c’est toujours mieux que réagir".

Même son de cloche du côte de la Préfecture. Madame la sous-préfète Véronique Laurent-Albesa se veut rassurante : " le dispositif de sécurité communiqué aux chefs d’établissement prévoit des mesures de sécurité en amont et en aval de possibles situations d’alerte. Tout le monde sait ce qu’il doit faire dans toutes les cas de figure.".

En clair, des patrouilles de police aux abords des établissements, le renforcement des contrôles à l’entrée, des portiques et caméras contribueront à une vigilance accrue.

Les services de la gendarmerie, de la police, vont rencontrer avant la rentrée les chefs d’établissement, et des formations à la gestion de crise seront organisées.

Du côté des élèves, l’accueil sera contrôlé. Le stationnement sera interdit devant les établissements (mesures déjà mises en place dans le cadre du plan vigipirate).

Des exercices aux risques d’ "attentat-intrusion" seront organisés au cours du premier trimestre.

Et tous les collégiens de 3e recevront une formation aux gestes de premiers secours .

La rentrée pourra donc se faire dans des conditions optimales. Les familles peuvent être rassurées ,les élèves penser à leur études.

Il suffira que chacun fasse sa part sans s’agiter trop et inutilement. Dans un contexte délicat, c’est la meilleure contribution possible.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message