Le procès de Martine Landry, militante de Amnesty, est reporté au 11 avril

Martine Landry, 72 ans, militante d’Amnesty International, s’est présentée ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Nice. La justice lui reproche d’avoir facilité l’entrée sur le territoire français de deux mineurs étrangers en situation irrégulière.

Elle risque jusqu’à cinq ans de prison et 30 000 € d’amende. A la demande du procureur, le procès est finalement reporté au 11 avril prochain.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message