Le tourisme boîte après les attentats

Restaurateurs et hôteliers ont pâti de la désaffection des touristes étrangers après l'attentat de Nice. La saison avait pourtant bien commencé, notamment grâce à l'Euro de football.

Nice a annihilé l’effet Euro de football, qui s’était bien passé au niveau sécurité et qui avait redoré l’image de la France.

Déjà en berne, le secteur du tourisme français a enregistré un mauvais mois de juillet, l’attentat de Nice ayant notamment freiné encore plus les arrivées de touristes étrangers sur l’ensemble de l’Hexagone.

L’attentat de Nice a entraîné une baisse du taux d’occupation de 5% à 10% dans la ville et sur la côte d’Azur « jusqu’au 22 juillet ».

Il reste à faire repartir ce secteur qui est vitale pour l’économie de la France : pour cela, on doit conjuguer attractivité et sécurité.

Qui connait la martingale ?

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message