Lectures pour tous : "Le monde d’envoyé spécial de A à Z"

Ce mercredi 26 avril à 13h30 , les journalistes Guilaine Chenu et Françoise Joly interviendront à la Maison d’arrêt de Nice, et présenteront leur ouvrage « Le monde d’envoyé spécial de A à Z ».

Guilaine Chenu est journaliste. Titulaire d’un DEUG de Lettres, d’une Licence de Lettres et d’une Maîtrise de Lettres à l’Université de Paris IV Sorbonne, elle débute sa carrière en tant que journaliste pigiste pour les magazines « Lire » et « Starfix » de 1983 à 1986. Elle entre comme journaliste à TF1 à partir de 1984, d’abord au service Informations Générales, puis au service Politique.

En 1994, elle intègre le service Politique de France 2 en tant que Grand reporter, et suit les voyages du Président et du Premier Ministre aux quatre coins du monde. Elle couvre également la campagne présidentielle de 1995, et la campagne législative de 1997. De 1998 à 2000, elle réalise une dizaine de reportages pour « Envoyé Spécial » dont « 10 jours à Matignon » et « Faut-il avoir peur de l’Autriche ». De 2001 à 2016, elle dirige et présente le magazine hebdomadaire, aux côtés de Françoise Joly.

François Joly est journaliste. Titulaire d’une Licence de Sciences Economiques, diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble, et titulaire d’une Maîtrise du CUEJ de Strasbourg, elle débute sa carrière chez Radio France en tant que reporter en 1985. Elle entre ensuite à France 2 comme reporter au service Economie et Social en 1987.

A partir de 1989, elle devient Grand reporter en politique étrangère sur France 2, et couvre l’actualité étrangère pour les Journaux Télévisés de 13h et 20h. Elle réalise également une dizaine de reportages pour « Envoyé Spécial ». En 1994, elle devient chef de service adjoint du service politique étrangère sur France 2, puis rédactrice en chef en 1997. De 2001 à 2016, elle dirige et présente le magazine hebdomadaire « Envoyé Spécial » sur France 2, aux côtés de Guilaine Chenu.

Françoise Joly a obtenu le 1er prix du Festival International du Grand Reportage d’Actualité (FIGRA) pour son reportage « Silence, on tue », et le Prix du Public au Festival des Yeux d’Or pour son reportage « L’Epuration palestinienne ».

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message