Les bacheliers "très" méritants à l’honneur

Ils étaient 288 lauréats, accompagnés de leur famille, présents à la cérémonie en honneur des jeunes bacheliers détenteur de la mention « Très bien ». Tous portant un chapeau de paille à l’effigie de la région, offert à l’entrée.

Un petit groupe de 7 lauréats attend aux abords de l’estrade accueillant les autorités. Eux, ce sont les meilleurs, ceux qui ont eu 20 et plus à cette épreuve du baccalauréat. Sauf pour Sébastien Peyrade. Ce jeune homme de 18 ans nuance la situation : « Je suis le seul à ne pas avoir eu plus de 20 ici, en fait j’ai eu 19,8, mais je suis premier de la section scientifique de l’académie de Nice. »

Celle-ci s’étend de la frontière italienne à Toulon et regroupe 59 lycées d’enseignement général, technologique, et professionnel. Marc Touzery, lui, a eu la note incroyable de 21/20, grâce aux points bonus apportés par les options. Il est le meilleur élève de l’académie et précède donc les 21 265 autres candidats. Il anticipe déjà, lui affirme que la « bourse au mérite est de vigeur à Cannes. » Bourse qui récompense les mention « Très bien. »

Et Christian Estrosi est allé plus loin dans son allocution. Il veut rétablir cette récompense à sa juste valeur pour la région . Mise en vigueur sous le mandat de Jacques Chirac, cette bourse a été divisée par deux par l’actuel gouvernement la faisant passer de 1800 à 900 euros.

L’assemblée régionale a votée le 24 juin dernier la mise en place de cette mesure pour remonter la prime à 2700 euros pour chaque bénéficiaire. Assumé par le budget régional, le montant total s’élèvera à 2 millions d’euros par an. « En rétablissant la bourse au mérite, j’entends garantir l’excellence pour tous et la démocratisation des études supérieures en donnant sens et réalité aux principes de l’école de la République. » 750 jeunes en seront bénéficiaires à compter de la rentrée 2016 pour leur permettre de poursuivre leurs études dans le supérieur en région PACA.

Le lycée Calmette est le plus représenté à cette cérémonie avec 70 élèves ayant reçu la mention « Très bien. » Suivent le Parc Impérial et le lycée Estienne d’Orves avec respectivement 43 et 39 lauréats. Le record de précocité appartient, du côté des jeunes demoiselles à Victoria Assas qui a obtenu la moyenne de 18,28 à 16 ans et demi, tandis que chez les garçons c’est Léonardo Avanzi, a lui obtenu la note de 18,38 à seulement 16 ans.

Thibault Bourru

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message