Harley du Cœur : Convoi exceptionnel

La 16e bénédiction des motos s’est déroulée hier, à la Madone d’Utelle , pour célébrer la Saint Christophe, protecteur des routiers.

Le rendez-vous était donné. 09h sur la place de Lattre de Tassigny. Plus les minutes défilaient, plus les motos arrivaient. Il y en avait énormément. Je devais embarquer à bord d’une d’entre elles « Chouette j’ai l’embarrât du choix. »

Je marchais entre les allées où toutes ces « bécanes » étaient garés. Il y avait évidemment des Harley, mais aussi des scooters, des Dax, et toute sortes de motos.

Comme le choix était très difficile, on me mis avec Emmanuel Mosser, mais tout le monde l’appelle « Manu ». Un passionné des deux roues, 40 ans d’expérience, il sait de quoi il parle. A tel point qu’il a modifié lui même la moto de sa femme de A à Z. Et que tous les ans il arpente les routes américaines, au guidon d’une Harley.

Chanceux comme je suis, quand je montre aux autres sur quelle moto je vais monter il me répondent tous « Tu as pas choisi la moins bonne toi ! »

Bref ! Déjà 9h30, il est temps pour Manu et moi de chevaucher la « vieille dame » (ndlr : le petit surnom de sa moto). Il met la musique, enclenche la première, et nous voilà parti pour une bonne heure de pur bonheur. En tête de file, accompagné du président de l’association, de Xavier, et de deux policiers qui assuraient la sécurité, c’était presque 300 motos qui étaient derrière nous. Un concerto de bruit d’échappement. Impossible de passer inaperçu. Les touristes filmaient ce cortège de deux roues.

Après un « check point », au niveau de Carrefour Lingostiere, l’occasion de récupérer les bikeurs manquant, et pour que d’autre puissent mettre le plein.
Nous reprenons la route. C’est après quelques virages, que nous arrivons, accueilli par des personnes qui bordent la route.

A peine la béquille de mise que l’ambiance folie retenti dans le sanctuaire de la Madone d’Utelle.
L’animation est faite par la chanteuse Manoé Spada, l’odeur de la nourriture cuisiné avec amour par les bénévoles des Harleys du cœur éveille les papilles.

Juste avant de manger, le maire d’Utelle, Bernard Cortés explique que c’est « un véritable plaisir d’accueillir les Harleys du Cœur, chaque année au sanctuaire d’Utelle, et que l’initiative du président, Claude Abejan est quelque chose de magnifique, remplie de chaleur et de joie. »
Le prêtre Christophe, énonce lui les commandements du motard avant de bénir, les unes après les autres, les motos et les conducteurs.

Les hostilités peuvent commencer, certains se dirigent vers les Pan Bagnat, alors que d’autres vont vers les hamburgers fait maison. La vue extraordinaire. « Lorsque le temps le permet, on peux même voir la Corse au loin. » affirme Claude Abejan.

C’est aux alentours de 15h30, que nous commençons à plier bagage, d’abord démontage des stands de nourriture, puis ensuite des tables qui se vident au fur et à mesure. La joie et la bonne humeur sont toujours au rendez-vous.

Une fois que tout est rangé, et emballé, c’est l’heure de prendre la route du retour. Manu m’explique que « la marche arrière sur une Harley c’est le copilote qui s’en occupe » je m’atèle a la tâche.

C’est une fois la moto dans le bon sens que nous reprenons la route, pour terminer cette belle journée.

Jeremy Berardi

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message