Les hébergeurs du 06 obtiennent la certification « Ecolabel Européen » et s’engagent pour le tourisme durable

La mise en place du plan Shmile 2 a permis aux hébergeurs du département et de la région d'obtenir l’Ecolabel Européen. Cela leur permet d’attirer une nouvelle clientèle mais également de réduire les impacts sur l'environnement dus à l’activité de produit et de services.

L’Ecolabel Européen est une certification environnementale dédiée aux services d’hébergements touristiques qui comptabiliser plus de 300 certifiés en France et le double en Europe. Ce label, soutenu par l’Union Européenne, est l’un des plus strictes et des plus exigeants du monde (90 critères).

Dans le cadre d’une démarche de promotion du tourisme durable en Méditerranée, baptisée Shmile 2, depuis 9 mois, la CCI Nice Côte D’Azur a réalisé 30 pré-diagnostics, accompagné 17 hébergements touristiques, formés 250 employés d’hôtels et sensibilisé 300 acteurs du tourisme.

Shmile 2 est un plan européen, mis en œuvre dans le cadre du plan multilatéral de coopération transfrontalière « Bassin Maritime Méditerranée », qui ressemble 11 partenaires dans 6 pays (France, Italie, Grèce, Egypte, Jordanie, Tunisie).

Les objectifs de ce projet sont de promouvoir l’Ecolabel auprès des hébergeurs, contribuer au développement durable, renforcer les compétences des professionnels du tourisme et sensibiliser aussi le grand public aux enjeux environnementaux.

Mis en place en 2012, les résultats se font déjà sentir avec une multiplication du nombre d’hébergements certifiés par 8. De seulement deux il y a deux ans, aujourd’hui ce nombre est de 16 et est en constante augmentation.

Les bénéfices pour le territoire et les entreprises sont nombreux : La réduction de la consommation des ressources et la production de déchets, l’attrait et la fidélisation d’une clientèle sensible au tourisme durable, la promotion et le soutien du tissu économique local et la pérennisation du secteur touristique azuréen pour le rendre compétitif.

Exemple concret avec le Negresco qui a changé 5 845 ampoules pour des éclairages LED, leur permettant d’une part de respecter l’environnement mais également de faire des économies à hauteur de 80 000 € par an. L’eau, l’électricité, la gestion des déchets et même la nourriture est concerné avec le choix de produits bio. Au départ, tout cela a un coût pour les hébergeurs mais sur le long terme, ils sont gagnants sur leur image et leurs finances.

Hier soir, Bernard Kleynhoff, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie et Rudy Salles, Député et Adjoint au Maire ont récompensé les 17 hébergeurs touristiques accompagnés depuis un an à l’obtention de l’Ecolabel Européen. Lors d’une cérémonie, ils se sont vu remettre officiellement l’Ecolabel.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message