Les maires " anti-burkini" irréductibles assignés au Tribunal Administratif

Cinq nouvelles villes de la Côte d'Azur sont renvoyées devant le Tribunal Administratif ce vendredi 9 septembre pour leurs arrêtés "anti-burkini" maintenus malgré le délibéré du Conseil d'Etat qui a censuré les arrêtés municipaux

La demande vient de l’association de défense des droits de l’homme-collectif contre l’islamophobie en France.

Les communes concernées sont Saint-Laurent-du-Var, Théoule-sur-Mer, Vallauris, Cagnes-sur-Mer et Saint-Jean-Cap-Ferrat.

Têtus , n’est-ce-pas ces Maires ? Qu’est-ce-qu’on ne ferait pas pour une poignée de voix

Pourtant le Prince de Talleyrand, un que s’y connaissait dans les subtilités de la politique, avertissait : " surtout pas trop de zèle" .

Parce que, à vouloir aller trop loin...

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message