Les migrants en chiffres : 247 millions, 3,4% de la population mondiale et 9,4% du PIB

247 millions de migrants sont présents dans le monde entier, ils représentent 3,4 % de la population mondiale et ils contribuent à hauteur de 9,4 % du PIB mondial. Conclusion : Les migrants dopent donc l’économie mondiale, car les personnes qui migrent sont en général plus productives en s'expatriant.

Global Institute de Mckinsey qui analyse les questions de productivité à travers le monde, a publié un rapport sur les migrants et leur impact économique mondial.

L’institut américain dans son étude fait le distinguo entre les « migrants volontaires » et les autres migrants.

Les premiers sont plus assimilés à des migrants dit économiques et représentent 90% du total de l’ensemble des migrants.

Les seconds, moins nombreux, sont pour la plupart des réfugiés ou des demandeurs d’asile. Ils représentent 10 %, soit environ 25 millions de personnes.

Mais le migrant peut aussi faire partie du personnel des entreprises multinationales qui travaillent à l’étranger, il s’agit alors d’un expatrié. L’étude considère que les expatriés sont également des migrants.

En revanche, les travailleurs transfrontaliers, ne sont pas assimilés à des migrants, puisque ces derniers qui se déplacent quotidiennement dans un autre pays pour travailler notamment. Ainsi, par essence, selon l’institut, le migrant vit dans un pays où il n’est pas né.

L’apport des immigrés, plus productifs à l’étranger, est essentiel aux grandes économies développées. Déjà en 2005, un rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, portant sur la migration et les droits de l’homme mettaient déjà en exergue ce constat. À l’époque, les 200 millions de personnes qui étaient émigrées à travers le monde transféraient, chaque année, vers leur pays d’origine l’équivalent du triple de l’aide publique au développement. Ils dépensaient alors plus de deux milliards de dollars dans leur pays d’accueil.

Les États-Unis tiennent le haut de l’affiche avec 47 millions de migrants qui transitent sur le sol américain. Faisant des Etats-Unis, le premier pays de destination de migrants, même si l’Union européenne constitue la première terre d’accueil avec 58 millions de migrants qui s’installent ou transitent à travers l’Europe.

* source : Global Istitute de McKinsey/ économie matin

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message