Les "patriotes" de Philippe Vardon celébrent le drapeau national

Au delà des poses un peu truculentes, Philippe Vardon est un acteur politique qui a le nez fin.

Il l’a démontré encore une fois, hier après-midi, en exploitant de manière prompte un épisode banal, celui de la lettre d’un syndic de co-propriété qui avait demandé à un couple de retirer le drapeau tricolore qu’ils avaient exposé dans leur jardin, à la demande des voisins.

Episode banal parce qu’en fait il ne s’agissait aucunement d’un acte contre le symbole de la Nation mais tout simplement la suite d’un litige entre voisins qui, comme toujours dans ces cas, essaient tous les stratagèmes possibles.

La gérante (dont le nom a été publié sur la presse locale...merci la déontologie !) qui a été l’involontaire déclencheur de cette situation en a eu pour son compte : plus de 300 appels et emails assortis d’insultes et de menaces . Pour se protéger , elle a du prendre l’air et quitter Nice, au moins temporairement.

Mais, ce "faux" cas a surtout permis à Philippe Vardon de monter une petite manifestation et, ainsi, se faire le paladin des "patriotes" indignés.

Une poignée de militants, drapeaux national à la main, a écouté ses paroles : "Face à la haine des uns, face à la honte et la soumission des autres, affirmons le sereinement mais fortement : nous sommes fiers de nos couleurs, nous sommes fiers d’être Français !"

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message