Rentrée 2018 : Les rituels d’initiation à la vie étudiante son parfois dangéreux

GG-Intercampus , l'association qui fait un monitoring sur les comportements des jeunes , tire la sonnette à l'occasion de la rentrée des universités et écoles supérieures.

Les débuts de la vie étudiante sont généralement marqués par des rites d’initiation festifs : les soirées et week-ends d’intégration. Ils font beaucoup parler d’eux depuis des témoignages rapportant des humiliations graves.

Si certains les jugent « bon enfant », d’autres en ressortent traumatisé(e)s et humilié(e)s.

Sous la pression sociale de devoir appartenir à un groupe, les nouveaux étudiants, consentants ou non, sont parfois « obligés » de passer par ces brimades afin de se faire intégrer, au risque d’être isolé et lynché toute l’année.

Le cocktail explosif alcool + drogue n’a jamais fait bon ménage !

Malgré les sanctions en vigueur (bizutage passible de 6 mois de prison et de 7 500€ d’amende), les victimes n’osent pas dénoncer leurs bizuteurs par peur d’être exclues du groupe.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message