Liberté Chérie : Ciotti, le seul choix possible dans la 1re circonscription

Notre association libérale et militante - Liberté Chérie Nice Côte d’Azur - est née en 2004, au cœur de la 1re circonscription, cette circonscription 100% niçoise dont les enjeux électoraux focalisent aujourd’hui l’attention du plus grand nombre. Son avenir nous tient donc particulièrement à cœur.

Le dimanche 10 juin, les électeurs vont devoir choisir leur prochain député.

Ce choix n’est pas anodin puisqu’il s’agit véritablement d’indiquer le type de société dans laquelle nous aspirons à vivre.

Sur les 15 candidats présents, il est évident que 4 uniquement peuvent espérer effectuer un score réellement significatif et que le vainqueur du scrutin figure dores et déjà parmi eux.

Or, entre Eric Ciotti (UMP), Patrick Allemand (PS), Jacques Peyrat (FN) et Robert Injey (Front de Gauche), le choix est évident pour tous ceux qui ont fait ou feront le choix d’une société responsable, honnête et courageuse.

Liberté Chérie Nice appelle donc sans aucune hésitation à voter pour Eric Ciotti, dont le bilan en tant que député est remarquable et irréprochable.

Choisir Eric Ciotti, c’est choisir un homme droit, lucide, qui a à cœur de défendre les citoyens et les contribuables qui travaillent, respectent les lois ainsi que ces valeurs qui ont fait de la France une grande nation, libre et fière de son héritage.

Choisir Patrick Allemand, c’est envoyer à l’Assemblée Nationale un militant socialiste qui votera docilement les augmentations d’impôts qui vont encore écraser les classes moyennes et les lois laxistes que prépare Mme Taubira pour faciliter la vie des délinquants, et qui (ainsi qu’il l’a déclaré), fêtera sa victoire en déposant une gerbe sur la plaque commémorant le plus immoral des président de la Ve République : François Mitterrand.

Choisir Jacques Peyrat, c’est faire le choix de la haine revancharde et de l’aigreur, c’est donner un bulletin à un homme de 80 ans passés qui, après presque 14 ans passés à la mairie de Nice, veut nous faire croire qu’il incarne le « vrai changement ».

Choisir Robert Injey, c’est faire le choix d’un représentant de cette gauche radicale qui hait la France, rejette son Histoire, proclame que l’avenir de notre pays est à chercher du côté du Maghreb et qui ne souhaite pas construire de prisons, mais au contraire laisser les condamnés en « milieux ouverts ».

Justice contre laxisme, avenir contre passé, amour de son pays contre haine aveugle : voici ce que les électeurs doivent exprimer dimanche 10 juin.

Si vous voulez payer plus d’impôts, faciliter l’assistanat de ceux qui ne produisent rien, encourager la délinquance et faire sombrer la France aux fonds des oubliettes de la scène internationale, vous pouvez voter à gauche ou Front National, son éternel allié objectif.

Si vous souhaitez avoir un député qui se battra avec toute l’énergie dont il est capable pour contrer les dérives des socialistes et de leurs amis verts et rouges, vous devez voter Eric Ciotti.


Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message