Nice célèbre le 74e anniversaire de la Libération

À l'occasion de la célébration de sa Libération par les forces alliées et conjointement au traditionnel Circuit de la Mémoire, la Ville de Nice organisée hier, un programme commémoratif pour rendre hommage aux victimes civiles.

Le 28 août 1944, jour de la Libération de Nice, 32 Niçois sont tombés sous le feu ennemi et 280 ont été blessés dans des combats de rue acharnés. Grâce à leur courage et au péril de leur vie, ces hommes ont permis à Nice de retrouver l’Honneur et la Liberté. Les plaques commémoratives qui portent leurs noms, situées dans les rues de Nice, ont été nettoyées, restaurées et pour certaines, perdues, remplacées par les services de la Ville de Nice.

Un hommage leur a été rendu ce mardi 28 août 2018 tout au long du Circuit de la Mémoire. Cette commémoration s’inscrit dans le devoir de Mémoire qu’effectue la Ville de Nice pour ceux qui se sont sacrifiés pour elle.

Les 32 résistants morts pour la Libération de Nice ont été honorés toute la journée à travers ce Circuit. Tout au long de ce Circuit de la Mémoire organisé autour des plaques au nom de ces hommes héroïques, un livret de leurs biographies a été distribué gratuitement. Réalisé par Michel Goury, pour la Ville de Nice, ce livret présente l’identité de chaque résistant (fiche d’identité avec copies de documents d’époque).

En point d’orgue de cette journée, une Cérémonie officielle au Monuments aux Morts de Rauba Capeu - en présence de Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Jean-Marc Giaume, Adjoint au Maire de Nice délégué à l’Education, à la Restauration scolaire, aux Activités périscolaires et au Territoire Cœur de Paillon et d’Olivier Robaut, Conseiller Municipal délégué aux Anciens Combattants, subdélégué au Vieux-Nice, Eric Ciotti, Conseiller Départemental, et de Dominique Estrosi Sassone, Sénatrice des Alpes Maritimes - qui ont tenu à honorer nos morts, tout en préservant la mémoire de ces combattants, encore encrée dans les pensées de nombreux niçois.

En plus de ces ces évènements, la Ville de Nice a organisé un grand bal gratuit, tout public sur le thème des années 1940. Animé par Thierry Noll et son orchestre, ce bal « d’antan » a eu lieu place Pierre Gautier parée de drapeaux tricolores, américains et anglais. Les membres de l’orchestre sont arrivés sur des jeeps, habillés en GI. Des seniors nés en 1944 ont accueilli les participants, pour certains en habits d’époque, et ont inauguré le bal qui s’est déroulé en deux parties : durant une heure, l’orchestre privilégia l’ambiance des bals populaires d’antan avec des musiques de la Libération, puis, jusqu’à 21 heures, retour à des mélodies plus modernes.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message