A partir du 1er janvier 2020, toutes les communes de la Métropole seront desservies par la Régie Eau d’Azur

Afin d’apporter un service de l’eau harmonisé à l’ensemble des usagers de la Métropole, il sera proposé aux élus métropolitains, lors d’un prochain conseil, de se prononcer sur le choix de la Régie Eau d’Azur pour assurer la continuité du service public d’eau potable des sept communes situées sur de la rive droite du Var, à l’échéance des différents contrats de délégation de service public.

Pour Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, " le service public de l’eau potable, sera assuré, au 1er janvier 2020, et sur la totalité du territoire, par la régie métropolitaine Eau d’Azur. De 42 communes desservies actuellement, nous passerons à 49. Ce qui nous permettra de faire la démonstration cohérente de tous les avantages que nous apporte ce mode de gestion : gouvernance facilitée, investissements ambitieux au service des communes et bien entendu des clients du service public de l’eau. Tarification compétitive et harmonisée. Sans compter le renforcement de nos capacités d’intervention, face aux aléas climatiques. Aujourd’hui, nous avons tout à gagner à uniformiser notre organisation".

Créé par la Métropole Nice Côte d’Azur en 2013, l’E.P.I.C. Eau d’Azur s’est vu confier par la Métropole Nice Côte d’Azur le service de l’eau potable de Nice en février 2015. Son périmètre s’étend aujourd’hui à 42 communes, couvrant notamment l’intégralité du territoire métropolitain en rive gauche du Var, de Saint-Dalmas-le-Selvage à Cap d’Ail.

Les contrats de délégation de service public de 7 communes de la rive droite du Var : Saint-Laurent-du-Var, Cagnes-sur-Mer, Vence, Carros, Gilette, Bonson, et le Broc, arrivent à échéance fin 2019.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message