Alpes-Maritimes Fraternité, un exemple de tolérance face à l’intégrisme

Créée en 2007 , Alpes-Maritimes Fraternité est une instance de dialogue qui réunit tous les représentants des cultes monothéistes et les bouddhistes, ainsi que des associations qui participent au vivre-ensemble dans la ville. Elle œuvre pour la paix, la liberté et le respect entre les Hommes, quelle que soit leur confession.

Lors de la cérémonie des voeux pour 2019, Christian Estrosi a évoqué quelques grands moments symboliques : la signature du Pacte de Fraternité en 2015, la rencontre avec le pape François à Rome suite à l’attentat du 14 juillet, la création du Mur des Justes, la pose de la 1re pierre du Mur des Déportés…

Christian Estrosi a toujours veillé à ce que chacun puisse pratiquer sa religion dans la dignité et le respect de ses rites. Dans ce cadre, il a cité la création d’un carré musulman, le soutien à l’ouverture d’un centre interreligieux à Pasteur II, le renforcement du devoir de mémoire pour que personne n’oublie l’horreur des génocides arménien et juif…

Enfin, rappelant que la fraternité est une urgence absolue pour répondre à l’intégrisme et au terrorisme, il a souligné l’importance de donner un nouveau souffle à Alpes-Maritimes Fraternité pour renforcer le dialogue et les actions ; et d’associer la jeunesse à ce défi, notamment dans le cadre de l’appel à projets qui va être lancé, dans le cadre d’ « Influence ta Ville », sur la lutte contre les discriminations dont celles liées aux confessions religieuses.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message