Les humanitaires Cédric Herrou ( et Pierre-Alain Manoni) seront rejugés

La Cour de Cassation a annulé , ce mercredi après-midi, la double décision de la cour d'appel d'Aix-en-Provence qui avait condamné les deux humanitaires à des peines avec sursis. Puisque les décisions de justice ne se commentent pas mais s'appliquent seulement, on restera sur le fait que les deux pro-migrants n'ont pas été acquittés mais seront rejugés par la cour d'appel de Lyon, vraisemblablement d'ici l'été 2019.

A l’avantage de Cédrix Herrou et Pierre-Alain Manoni il y a le changement du cadre juridique : le 6 juillet, le Conseil Constitutionnel avait délibéré " le principe de fraternité", un principe repris par la loi du 10 septembre qui a introduit dans le droit le principe d’exception humanitaire.

Depuis les faits Cédric Herrou est devenu un personnage médiatique et beaucoup se demandent si certaines de ses actions répondent au principe de solidarité ou à sa promotion personnelle.

Il faut dire que le personnage est bien à l’aise dans le rôle . On est dans la pure imagination en lui préconisant un avenir en politique ?

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message