Centenaire de la Guerre 2014-2018 : la charge symbolique de l’urne reliquaire du Monuments aux morts sera l’hommage aux 3665 soldats niçois morts pour la France

A l'approche des cérémonies officielles qui célébreront le Centenaire de l'armistice de la Guerre de 1914-1918 , le Maire de Nice Christian Estrosi a dévoilé aux associations des anciens combattants le programme des manifestations qui se dérouleront à Nice. Une surprise inattendue a été également rendue publique et accueillie non sans émotion par les présents ...

Le centenaire de la fin de la première guerre mondiale termine son cycle qui avait commencé en 2014 , avec la célébration la plus significative, celle de la Victoire.

Durant ces cinq années, expositions, publications, projections, concerts, lectures, circuits patrimoniaux, colloques…, ce sont plusieurs dizaines d’événements qui ont été planifiés parce qu’à Nice, "la première guerre mondiale fût un évènement hors norme, dans ce qui était alors sa jeune histoire au sein de la nation française"- a rappelé le maire de Nice.

"Le monument aux morts témoigne d’ailleurs par sa beauté et ses dimensions inouïes de la singularité de cette histoire, et c’est lui qui a fait l’objet de toute notre attention pour la préparation de notre programme"- a-t-il souligné.

Pour mémoire, c’est en 1919 que le conseil municipal lance le concours d’architecte et attribut, sous la présidence du maire le général Goiran, le projet à l’architecte niçois Roger Seassal. Les travaux démarrent symboliquement par une pose de première pierre le 11 novembre 1924 et s’achèvent par l’inauguration, le 29 janvier 1928, en présence du Maréchal Foch. Il est classé monument historique en 2011.

On laisse la parole au Maire de Nice pour l’annonce tant attendu :

"Depuis 2016, des travaux de recherches historiques et archéologiques conduits par les services de la ville de Nice (archives, patrimoine et archéologie) en étroite collaboration avec les services de l’Etat ont permis de mieux connaitre le monument, d’en appréhender la complexité et la qualité unique, et ont donné lieu à une première exposition actuellement visible au service des archives municipales.

Ces travaux très approfondis ont permis de localiser une urne reliquaire en bronze* représentant un aigle de Nice contenant les plaques déposées par les familles de nombreux soldats tombés au champ d’honneur qui sera extraite avec les honneurs militaires.

Deux jours avant le 11 novembre, soit le vendredi 9 et samedi 10 novembre, elle sera présentée aux Niçois au sein de la salle de l’Union, une évocation historique sera proposée, un registre sera ouvert afin de recueillir les hommages, et enfin, une garde veillera sur le reliquaire.

Le 11 novembre, placé au centre du parvis, il sera au cœur de notre attention pour donner à ce centième anniversaire une dimension et une émotion exceptionnelle.et, rendre hommage aux 3 665 soldats niçois morts pour la France".

* Ce reliquaire doit être extrait du bâtiment pour que son état soit vérifié après 90 ans, et restauré si nécessaire, pour être ensuite réinstallé dans le monument.

Durant 2 jours, les 10 et 11 novembre, Nice célébrera le centenaire de l’armistice, avec plusieurs temps forts

Samedi 10 novembre :

Dans la matinée, circuit de la mémoire dans les 9 territoires et fleurissement spectaculaire des 9 monuments des quartiers de la ville. 9 musiciens interpréteront les sonneries réglementaires, La Marseillaise et Nissa la Bella, accompagnés des élus et des porte-drapeaux.

Les 163 plaques commémorative réparties sur l’ensemble du territoire de la ville seront également fleuries

A partir de 15h, un hommage civil sera rendu au Monument aux Morts avec Chant des hymnes nationaux de tous les pays alliés, Concert de la Musique des Sapeurs Pompiers de la Ville de Nice, Evocation historique par Frédéric Rey, Veillée au cours de laquelle sera ravivée la flamme du souvenir, encadrée d’une garde d’honneur, et lecture des noms de 3 665 niçois morts au combat.

Dimanche 11 novembre :

à 10H57 : annonce de l’armistice , à 11h : grande volée de cloche de la Cathédrale Sainte-Réparate , 11h11 : grande messe pour la paix à la Cathédrale Sainte-Réparate.

Elle sera suivie d’un défilé reconstituant le retour des troupes de la Gare SNCF jusqu’à l’Hôtel de Ville où une plaque sera dévoilée à la mémoire des morts de la Grande Guerre.

La journée s’achèvera avec la traditionnelle cérémonie militaire au Monument aux Morts, à 15h, et le ravivage de la flamme du souvenir, par les élèves du collège Maurice Jaubert, qui ont ramené la flamme de l’Arc de triomphe.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message