Ciotti vs Estrosi : je t’aime , moi non plus

Nouvel épisode de la "guerre" pour le pouvoir à Nice et sa région, Eric Ciotti, a adressé une lettre ouverte à Christian Estrosi, président de la métropole, ce jeudi.

Solidaire avec les gilets jaunes"- il a reçu hier une délégation de pompiers qui adhère au mouvement de grève- il lui a demandé d’annuler la taxe métropolitaine nouvelle votée en 2018 par le conseil de la Métropole.

On comprend mal la relation entre les deux mais , quand on va en bataille, tout moyen est bon.

La réponse de Christian Estrosi ne manque pas de finesse : "Faut-il donc comprendre que tu ne cesseras jamais d’attaquer la ville de Nice et la métropole ?".

Il est claire que l’argument n’est qu’un prétexte pour Eric Ciotti afin continuer, sous autre forme, l’hostilité envers son rival.

D’ailleurs, un autre passage de la lettre ne laisse pas de doute que le Président de les Républicains 06 tient en considération les "gilets jaunes" autant que les "foulards rouges" ( si ceux-ci existaient) : [au cas du renoncement à la taxe métropolitaine] " J’y verrai personnellement un signe positif en rupture avec le soutien que vous avez apporté depuis 2017 au Président Macron"- affirme-t-il.

Pas mois que ça !

Christian Estrosi - qui bien évidemment n’a aucune intention de se disqualifier aux yeux de tous en se soumettant aux desiderata de son virulent opposant, a botté en touche : pour la partie administrative a laissé répondre au Président de la Commission des Finances Philippe Pradal qui a détaillé la politique fiscal de la Métropole et l’a compare à celle du Département et des autres intercommunalités.

Pour la partie politique, il s’est tenu à un langage diplomatique : "Je continue de penser pour ma part que le dialogue est toujours préférable aux mensonges et à l’adversité."

La guerre n’est pas finie.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message