Ciotti vs Estrosi : la bataille à coup de cadeaux fiscaux

Ex malum bonum est une expression latine qui peut s'appliquer efficacement à ces annonces en contemporain des deux rivaux de la droite locale : d'un mal peut vient un bien. On aurait le droit d'être un peu lasses des critiques croisés et incessantes entre les deux cadors qui se disputent le pouvoir local : à qui peut vraiment intéresser qui sera le président départementale de Les Républicains ( une coquille vide) sinon aux deux concurrents , à leur entourage et à quelques milliers d'inscrits au parti ? Juste pour mémoire, le département dépasse le million d'habitants, c'est dire la proportion. Et pourtant... Mais puis finalement , quand on voit les annonces ... on se dit que c'est une une aubaine ! Et oui dans la course-poursuite pour la primauté , le populiste et l'audacieux ont choisi la même tactique : parler au contribuable plus qu'au citoyens , aller droit à leur portefeuille. Pour la ligne politique , la clarification entre la droite conservatrice et la droite progressiste, on verra après, une autre fois. Ex malum bonum : et oui, les latins savaient définir avec des bons mots , les actes et les faits : l'expression est tout à fait appropriée pour les résidents ...et électeurs niçois et azuréens. Et on n'est qu'au premier acte de la compétition : la présidence départementale de Les Républicains. Imaginons-nous quand ce sera le moment des municipales en 2020 ! Là ce sera du sérieux et les cadeaux fiscaux tomberont du ciel. Dommage qu'il n'y a pas d'élections tous les ans ! On pourrait s'en mettre plein les poches !

Eric Ciotti, président de la commission des Finances du Conseil départemental, a annoncé jeudi, devant de nombreux élus départementaux, une baisse "hors normes" de la fiscalité départementale.

Le taux prélevé par le département sur la taxe foncière passera dès l’an prochain de 12,42% à 11,8%, - 5%.

"C’est un volume de 15 millions d’euros qui est ainsi restitué aux contribuables azuréens"- a-t-il commenté.

Christian Estrosi, président de la Métropole, de son côté qui proposera au Conseil métropolitain une diminution de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM), d’un point soit « un gain total de 20 millions d’euros pour les habitants de 49 communes de la métropole » dès 2019.

Et à titre de Maire de Nice, une baisse de la taxe sur le foncier bâti qui compensera, la création de cet impôt au niveau métropolitain, il y a seulement quelques mois .

La Maire de Nice et Président de la Métropole a profité d’un déjeuner avec les entrepreneurs de UPE 06 pour répondre indirectement à Eric Ciotti ,qui l’accuse d’une gestion déséquilibrée des finances , pour faire état de "la gestion exemplaire de la @MetropoleNCA et de la @VilledeNice par le Préfet Leclerc" lors de l’allocution de celui-ci.

Et de préciser dans un communiqué : : "24M€ de pouvoir d’achat sur le périmètre de la ville de Nice en 2019. En comparaison, le Conseil Départemental rendra, quant à lui, 15M€ sur le périmètre de tout le département pour la même année".

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message