Commémoration du 14 juillet à Nice : une journée de souvenir

Un an après l'attentat de Nice, le président de la république Emmanuel Macron, ainsi que les deux derniers présidents, sont venus rendre hommage aux victimes et à leurs familles. Une édition symbolique et riche en émotions.

C’est avec beaucoup d’émotion et de dignité que se déroule la cérémonie. Sur la place Massena, habituellement noire de monde, règne un silence solennel. Seul la fanfare le brise. Une Marseillaise marque l’arrivée du président, qui commence par remettre des médailles. Quelques mots échangés, quelques larmes, quelques sourires...

Le défilé militaire fait le tour de la Promenade du Paillon, tandis que neuf Alphajet fendent le ciel, formant le drapeau français. Après l’hymne du pays, c’est au tour de l’hymne de la ville, Nissa la Bella, de retentir. Plusieurs acteurs lisent des textes sur Nice, dont Michèle Laroque, qui est née dans la ville. Beaucoup ont du mal à retenir leur émotion. Pauline Murris, membre de l’association Promenade des Anges, cède face à ce que représente cette journée.

86 plaques sont déposées sur un tableau, formant un cœur avec les noms des victimes, pendant que le chœur de l’Opéra de Nice accompagne le geste.

Viennent enfin le discours de Christian Estrosi, maire de Nice , et d’Emmanuel Macron. Des mots forts, de la combativité... de la tristesse aussi. Le discours du président est plein de vigueur et de compassion, tel un général après une guerre, qui regrette notre liberté ébranlée.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message